23 janvier 2013

Une piscine sécurisée

 

Vous êtes l’heureux propriétaire d’une piscine ou vous projetez d’en construire une ? Sachez que depuis 2004, vous êtes tenus d’équiper votre piscine d’un dispositif de sécurité dans le but de prévenir les risques de noyade, en particulier des enfants.

 

securite

 

Quelles piscines sont concernées ?

Ce décret concerne les piscines enterrées ou semi enterrées, à usage privé et installées en plein air.

Il ne s’applique pas aux piscines hors-sol, gonflables ou démontables.

 

Quels équipements ?

Vous avez la possibilité de choisir parmi quatre différents types d’équipements pour sécuriser votre piscine, à condition toutefois que le système choisi soit conforme aux normes AFNOR. Voici les équipements exigés pour la sécurité de la piscine :

 

  •  L’alarme piscine

Elle doit être munie d’une sirène qui se déclenche lors de la détection de tout franchissement du bassin, notamment lorsqu’un enfant de moins de 5 ans franchit la limite de sécurité. Par ailleurs, les commandes d’activation et de désactivation dont elle se compose ne doivent pas être à portée d’un enfant de moins de 5 ans. Enfin, la norme prévoit que l’alarme de piscine ne doit pas se déclencher de manière intempestive.

 

  • L’abri piscine

Il doit être réalisé de manière à empêcher un enfant de moins de 5 ans d’accéder au bassin lorsque l’abri est fermé. De plus, l’abri ne doit pas être cause de blessures.

 

  • La barrière de protection

Sa construction ne doit pas permettre à un enfant de moins de 5 ans de passer sans l’aide d’un adulte. La barrière doit pouvoir résister à un enfant qui tenterait de déverrouiller son accès.

 

  • La couverture ou bâche de sécurité

Elle doit empêcher l’immersion involontaire d’un enfant de moins de 5 ans, résister au franchissement d’un adulte et ne pas être à l’origine de blessure.

 

Quelles sanctions ?

La mise en place d’un dispositif de sécurité pour les propriétaires de piscine privée est obligatoire. Si vous ne respectez pas cette obligation, vous vous exposez à une amende qui peut aller jusqu’à 45 000€.

Cette même amende est encourue par le constructeur ou l’installateur du système de sécurité qui ne transmet pas la note technique d’information (au plus tard à la réception de la piscine) au propriétaire de la piscine.

 

Source : Service-public.fr

Posté par projet piscine à 09:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


16 janvier 2013

Des algues dans la piscine : que faire ?

 

Pourquoi des algues dans la piscine ?

 

On peut distinguer les algues par, notamment, une eau verte ou encore des parois glissantes, mais pourquoi des algues apparaissent dans votre bassin ?

 

Cela peut être le cas si l’eau n’est pas traitée de manière suffisante ou correcte, et notamment si :

  • Le pH de l’eau n’est pas équilibré, et empêche le désinfectant d’agir
  • Le bassin est mal nettoyé
  • Le désinfectant n’est pas utilisé en quantité suffisante
  • L’eau est mal filtrée par le système de filtration. Le filtre ou la tuyauterie peuvent être encrassés, le temps de filtration n’est pas suffisant ou encore votre système filtrant peut être défectueux
  • L’eau est à trop forte température, ce qui favorise le développement des algues

 

Il est très important de traiter l’eau de votre piscine et notamment à l’aide d’un algicide car les algues sont nocives. Elles peuvent provoquer des allergies ou encore des virus et sont nuisibles à la santé des baigneurs. D’autre part, les algues alimentent les bactéries présentes dans l’eau et maintiennent par conséquent une eau impure et polluée.

 

Eliminer les algues de votre piscine

 

Il est très important de ne pas laisser les algues dans votre bassin et d’agir au plus vite pour les éliminer.

Pour cela, nettoyez les parois glissantes de la piscine au moyen d’une brosse, effectuez un traitement choc à l’aide d’un désinfectant au chlore, au brome ou autre. Vous pouvez par ailleurs déposer une forte dose de produit algicide dans l’eau de votre piscine et effectuer une filtration en continu jusqu’à ce que l’eau soit claire et purifiée.

 

Eviter les algues dans votre bassin

 

L’eau de votre piscine doit être filtrée et traitée afin qu’elle reste propre et saine pour les baigneurs. De plus, il est recommandé d’agir pour éviter l’apparition et le développement d’algues dans votre bassin. Quelques conseils pour vous aider dans cette voie :

 

-          Vérifiez le pH de votre eau, son taux idéal doit avoisiner 7, c'est-à-dire neutre. Certains désinfectants comme le chlore peuvent faire varier le pH, n’hésitez pas à utiliser un correcteur de pH

-          Nettoyez votre bassin de manière très régulière ainsi que les équipements de votre piscine. Pour cela, utilisez des équipements spécifiquement conçus pour la piscine tels que des balais ou un robot automatique permettant un nettoyage en profondeur

-          Contrôlez l’efficacité du désinfectant

-          Ajouter à votre traitement de l’eau un produit algicide préventif si le désinfectant n’en contient pas

-          Couvrez votre bassin au moyen d’une bâche pour protéger l’eau des pollutions extérieures

-          Mettez votre piscine en hivernage à la saison froide

 

08 janvier 2013

Piscine intérieure : ce qu’il faut savoir

piscine interSource : google images

Avoir une piscine intérieure représente bon nombre d’avantages et un rêve pour beaucoup d’entre nous. L’espace dédié à la baignade devient une véritable pièce à vivre dans la maison disponible 365 jours sur 365 !

Ce confort intérieur diffère cependant de la piscine extérieure par bien des aspects et notamment lors de la construction de la piscine et de son entretien.

 

Piscine intérieure : les modalités

 

Avant de vous lancer dans l’installation d’une piscine intérieure, il est nécessaire de vous renseigner sur les démarches administratives inhérentes à celle-ci. Le permis de construire est en effet obligatoire, sauf si vous construisez votre piscine dans un bâtiment existant dont vous ne modifiez pas l’aspect extérieur, le volume ou l’utilité.

Renseignez-vous auprès de la mairie de votre lieu d’habitation.

 

Piscine intérieure : l’adaptation

 

Installer une piscine à l’intérieur de sa maison demande un investissement important et l’intervention de professionnels aguerris. Bien qu’il soit plus simple d’intégrer la piscine dès la construction de la maison ou de la pièce dédiée, l’intégration dans un bâtiment existant est possible également, mais plus délicate.

Le bassin rempli d’eau engendre beaucoup d’humidité dans la pièce, des odeurs de produits d’entretien et peut-être le bruit des nageurs. Il est donc important de placer la piscine pas trop près des pièces à vivre pour ne pas déranger le quotidien. Choisir des matériaux absorbant le bruit est préférable lors de l’isolation de la pièce pour que la piscine ne devienne pas une nuisance sonore.

Il en est de même pour la mise en place des éléments techniques comme la pompe ou le système de chauffage qui peuvent générer du bruit et qu’il est donc préférable de placer dans une petite pièce fermée disposant d’une bonne isolation phonique.

Par ailleurs, l’emplacement que vous choisirez pour votre piscine doit disposer d’un espace suffisant pour qu’il y ait un bon volume d’air et pour éviter sa saturation. Une bonne hauteur sous plafond peut s’avérer idéal.

 

Piscine intérieure : l’humidité

 

Une quantité d’eau importante dans une pièce génère beaucoup d’humidité dans l’air. L’eau chaude du bassin s’évapore créant de la condensation. Cette humidité peut causer des dégradations de votre bâtiment et votre mobilier (infiltration d’eau dans les murs et plafonds, moisissures, décollement de peinture et de tapisserie, tâches sur les murs et plafonds, buée sur les vitres, air saturé).

Pour pallier à ce phénomène, la pièce dédiée à la piscine doit disposer d’une bonne isolation thermique, d’une excellente ventilation, de doubles vitrages, et d’un déshumidificateur.

Il est important de garder un bon équilibre entre la température de l’eau et celle de l’air ambiant. Le taux d’humidité recommandé se situe entre 45 et 60%, sachant qu’à 100% l’air est saturé et irrespirable.

 

Piscine intérieure : les tarifs

 

Les prix pour une piscine intérieure sont très variables, mais représentent environ deux fois le coût d’une piscine extérieure de même dimension.

Le tarif dépend de son installation plus complexe, mais aussi des travaux annexes à prévoir comme l’isolation, l’aménagement ou les travaux préalables qui peuvent s’avérer importants.

 

 

Posté par projet piscine à 10:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 janvier 2013

Identifier les problèmes d'eau de votre piscine et les corriger

 

Un mauvais équilibre physico-chimique, une mauvaise utilisation des produits ou systèmes de traitement, ou une mauvaise qualité de l’eau de la piscine, peuvent favoriser l’apparition d’algues et de micro-organismes, dont le développement peut engendrer des désordres.

Voici quelques pistes pour vous aider à identifier le problème.

 

Problème d’eau colorée et claire

 

Causes possibles :

            présence de sels métalliques :

 

  • Fer ou manganèse si l’eau est noire ou brune
  • Cuivre si l’eau est verte

Solutions :

 

  • Ajuster le pH à un taux compris entre 7,2 et 7,4
  • Filtrer de manière continue
  • Effectuer un lavage de filtre

 

Problème d’eau colorée et trouble

 

Causes possibles :

 

  • Présence de sels métalliques
  • Formation d’algues

 

Solutions :

 

  • Vérifier le pH
  • Faire un traitement-choc
  • Mettre le filtre en marche jusqu’à ce que le phénomène disparaisse

 

 Eau trouble ou blanchâtre

 

Causes possibles :

 

  • Trop de floculant
  • Précipitation de calcaire si pH > 7,8
  • Filtre à sable inefficace
  • Filtre à diatomées percé

Solutions :

 

  • Ramener le pH entre 7,2 et 7,4
  • Filtrer puis laisser reposer l’eau et passer l’aspirateur
  • Eventuellement changer le sable

 

Tâches vertes sur les parois, eau verte, dépôts verts

 

Causes possibles :

 

  • Prolifération locale d’algues

Solutions :

 

  • Ajuster le pH entre 7,2 et 7,4
  • Faire un traitement-choc

 

Irritation de la peau, des yeux ou odeurs désagréables

 

Causes possibles :

 

  • pH trop élevé
  • Teneur importante en chloramines

Solutions :

 

  • Ajuster le pH
  • Faire une chloration-choc

 

Impossibilité de maintenir un taux de chlore correct

 

Causes possibles :

 

  • Pas assez ou trop de stabilisant
  • Mauvaise efficacité du filtre
  • Temps de filtration insuffisant

Solutions :

 

  • Ajuster le taux de stabilisant (minimum 30 ppm, maximum 75 ppm)
  • Faire une chloration-choc
  • Contrôler la filtration

 

 

 

 

Posté par projet piscine à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 janvier 2013

Le revêtement de piscine

Le revêtement de piscine sert à la fois de finition, d’étanchéité et détermine la couleur de votre bassin et son aspect final. Il existe plusieurs types de revêtements.

 

La couleur du revêtement

Il existe aujourd’hui de multiples possibilités de couleurs pour habiller votre piscine, outre le bleu traditionnel. Choisissez en fonction de l’ambiance que vous voulez donner à votre espace aquatique : bleu plus ou moins foncé pour rester dans la tradition, blanc pour un bassin limpide, vert pour une ambiance plutôt dépaysante ou encore noir pour un effet miroir tout en profondeur.

Attention toutefois à respecter les règles d’urbanisme de votre commune qui peuvent différer selon les régions. Renseignez-vous à la mairie avant de choisir la couleur de votre revêtement.

 

Etanchéité et revêtement

Le revêtement de piscine peut servir à la fois d’habillage esthétique, mais également d’étanchéité. C’est le cas notamment pour le liner, souvent utilisé lors de rénovations.

Dans le cas de la coque en polyester, l’étanchéité est assurée par la coque elle-même. Pour les piscines en béton, on applique un enduit ainsi que des adjuvants pour rendre le bassin étanche.

La peinture ou le carrelage sont, quant à eux, des revêtements purement décoratifs et non étanches.

 

Les différents types de revêtement

Le liner est une couverture souple, constitué de feuilles de PVC, et se pose sur les parois et le fond du bassin. Etanche et résistant, il représente le revêtement le plus utilisé.

 

liner

 

Il se décline en version armée, plus solide que le liner classique, notamment pour les rénovations de piscine.

L’enduit peut être utilisé en revêtement définitif ou pour assurer l’étanchéité sous un autre revêtement.

Le carrelage permet de personnaliser son bassin et représente donc un revêtement très esthétique, mais plus coûteux. Il ne permet pas de rendre la piscine étanche, il faudra donc le poser sur une surface déjà étanche.

La peinture est la solution la plus économique, mais doit être appliquée sur une surface étanche et renouvelée tous les deux ans.

carrelage piscine

Quel revêtement pour quelle piscine

Pour les piscines en béton, tous les revêtements peuvent être utilisés.

Les piscines hors sol ne nécessitent pas de revêtement supplémentaire. Ni même les piscines en coque qui sont déjà composées d’un revêtement.

Les piscines en kit ne permettent pas la pose de carrelage et sont généralement fournies avec un liner.

Posté par projet piscine à 10:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le hot tub

Qu’est ce qu’un hot tub ?

Apparu aux Etats-Unis dans les années 1960, le hot tub est un tonneau en bois rempli d’eau chaude et qui tire son inspiration du ofuro japonais (type de baignoire utilisé traditionnellement au Japon pour le bain).

On utilise plusieurs types d’essence pour la fabrication de ces hot tubs, comme le chêne, le pin ou encore le cèdre rouge.

 

Les bienfaits du hot tub

Le hot tub permet d’améliorer la circulation sanguine grâce à l’eau chaude qui augmente la température du corps et dilate les vaisseaux sanguins.

Il aide à la décontraction, détend les muscles ainsi que les articulations, et élimine les toxines.

Le hot tub vous procure une véritable sensation de bien-être.

 

Le fonctionnement du hot tub

Le hot tub est rempli d’eau chaude. Cette eau est chauffée de deux façons :

-          A l’aide d’un poêle à bois immergé dans la cuve. La température atteint alors 38°c en à peine 2h30 ! Cependant, pour le maintien de cette température, il est nécessaire de s’équiper d’un système complémentaire fonctionnant à l’électricité ou au gaz.

-          Avec un chauffage électrique.

L’eau chaude monte en créant une basse pression, tandis que l’eau froide est aspirée dans le fond du bassin. La température est homogène dans tout le hot tub.

 

Différence entre spa et hot tub

Le spa extérieur est constitué de matière plastique tandis que le hot tub est, quant à lui plus écologique et naturel puisqu’il est composé de bois non traité. Le bois a, par ailleurs, également l’avantage de protéger contre les salmonelles et la listeria.

Le hot tub dispose de vertus thérapeutiques plus importantes du fait de sa profondeur plus grande que celle du spa.

 

L’entretien du hot tub

Le hot tub s’entretient assez facilement. Tous les 4 bains, l’eau doit être changée mais pour conserver cette eau plus longtemps il est possible d’installer un groupe de filtration permettant de traiter l’eau.

hottub

 

Posté par projet piscine à 08:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Meilleurs voeux !

Bonne année à tous !

Posté par projet piscine à 08:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]