L’été a tardé à arriver mais il nous a réservé de belles journées. Tous les propriétaires de piscine ont pu profiter de leur bassin et surtout d’une eau à bonne température grâce au soleil très présent. Mais le mois d’aout se termine et les nuits se rafraichissent… N’ayant pas pu me baigner au mois de juin à cause de la météo maussade, j’aurais bien aimé prolonger ma saison jusqu’à fin septembre qui est annoncé comme doux et ensoleillé.

Je réfléchis donc à l’acquisition d’une pompe à chaleur piscine, qui permet de chauffer l’eau rapidement sans plomber la facture d’électricité ! Cela peut paraître impossible et pourtant, la pompe à chaleur s’impose comme le mode de chauffage piscine le plus économique à l’usage. Son système similaire à celui d’un réfrigérateur (à l’envers), permet de capter les calories présentes dans l’air pour réchauffer l’eau lors de son passage dans le circuit. Avec une capacité de chauffage jusqu’à 28°C, même les plus frileux pourront faire trempette après la rentrée ! Pour vous donner une idée du fonctionnement et de l’aspect écologique de la pompe à chaleur : elle ne consomme qu’1 kW pour en restituer jusqu’à 5. Le confort est indéniable et il n’y pas de raison de culpabiliser pour la planète…

pompe à chaleur piscine

Il faudra tout de même compter 2 à 5 jours pour que la température monte au maximum, mais je saurais être patiente pour me baigner tranquillement après ma reprise du travail en septembre.