23 janvier 2013

Une piscine sécurisée

 

Vous êtes l’heureux propriétaire d’une piscine ou vous projetez d’en construire une ? Sachez que depuis 2004, vous êtes tenus d’équiper votre piscine d’un dispositif de sécurité dans le but de prévenir les risques de noyade, en particulier des enfants.

 

securite

 

Quelles piscines sont concernées ?

Ce décret concerne les piscines enterrées ou semi enterrées, à usage privé et installées en plein air.

Il ne s’applique pas aux piscines hors-sol, gonflables ou démontables.

 

Quels équipements ?

Vous avez la possibilité de choisir parmi quatre différents types d’équipements pour sécuriser votre piscine, à condition toutefois que le système choisi soit conforme aux normes AFNOR. Voici les équipements exigés pour la sécurité de la piscine :

 

  •  L’alarme piscine

Elle doit être munie d’une sirène qui se déclenche lors de la détection de tout franchissement du bassin, notamment lorsqu’un enfant de moins de 5 ans franchit la limite de sécurité. Par ailleurs, les commandes d’activation et de désactivation dont elle se compose ne doivent pas être à portée d’un enfant de moins de 5 ans. Enfin, la norme prévoit que l’alarme de piscine ne doit pas se déclencher de manière intempestive.

 

  • L’abri piscine

Il doit être réalisé de manière à empêcher un enfant de moins de 5 ans d’accéder au bassin lorsque l’abri est fermé. De plus, l’abri ne doit pas être cause de blessures.

 

  • La barrière de protection

Sa construction ne doit pas permettre à un enfant de moins de 5 ans de passer sans l’aide d’un adulte. La barrière doit pouvoir résister à un enfant qui tenterait de déverrouiller son accès.

 

  • La couverture ou bâche de sécurité

Elle doit empêcher l’immersion involontaire d’un enfant de moins de 5 ans, résister au franchissement d’un adulte et ne pas être à l’origine de blessure.

 

Quelles sanctions ?

La mise en place d’un dispositif de sécurité pour les propriétaires de piscine privée est obligatoire. Si vous ne respectez pas cette obligation, vous vous exposez à une amende qui peut aller jusqu’à 45 000€.

Cette même amende est encourue par le constructeur ou l’installateur du système de sécurité qui ne transmet pas la note technique d’information (au plus tard à la réception de la piscine) au propriétaire de la piscine.

 

Source : Service-public.fr

Posté par projet piscine à 09:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,